Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

Psychiatrie et toxicomanie

25 spécialistes seront formés en France

Le ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière est sur le point de réaliser un plateau technique au niveau de chaque hôpital psychiatrique. 25 spécialistes vont être formés en France en pédopsychiatrie. Outre les 10 centres de psychiatrie, 4 autres seront réalisés. L’autre préoccupation du secteur de la santé est la création d’un réseau de la prise en charge des victimes de la toxicomanie. Un système de réseaux articulés sur trois niveaux. Le niveau le plus bas concerne la création de 185 centres d’écoute à l’intention des jeunes potentiellement toxicomanes. Une action de prévention en direction de ceux qui sont tentés par la drogue au niveau des collégiens, des lycéens et des universitaires. Le deuxième niveau concerne la création de centres intermédiaires de traitement des toxicomanes à raison d’un centre par wilaya. Les grandes wilayas (Alger, Oran…) auront 32 centres chacune. Le troisième niveau concerne la création de centres régionaux de désintoxication, des centres au nombre de 15 localisés régionalement.

Liberté
10 Février 2007

Clôture de la deuxième réunion du Haut Conseil Franco-algérien Universitaire et de Recherche

Allocution du Ministre Délégué à la Coopération, au Développement
et à la Francophonie, M. Xavier Darcos Lire

"La déclaration d'Alger" Lire 

La santé mentale en Algérie : rapport annuel du ministère de la Santé 2004
Télécharger le document

La psychiatrie en Algérie, par Farid Kacha
Télécharger le document

Blida : Rencontre sur la santé mentale au CHU Frantz Fanon

Cette journée a été organisée en hommage au Pr Mahfoud Boucebci, assassiné le 15 juin 1993 à l'hôpital Drid Hocine

La salle de conférences du CHU Frantz Fanon de Blida a abrité jeudi une rencontre autour de la santé mentale ayant pour thème "médecines douces et médecines parallèles". Organisée par la fondation Mahfoud Boucebci "recherche et culture", cette rencontre scientifique a permis à d'éminents professeurs en psychiatrie et à des spécialistes dans les différents domaines de la médecine douce et de la médecine parallèle de débattre de thèmes divers liés à la mésothérapie, l'acupuncture, la phytothérapie, la thalassothérapie et à la sophrologie.
Cette journée a été organisée en hommage au professeur Mahfoud Boucebci, assassiné le 15 juin 1993 à l'hôpital Drid Hocine de Kouba (Alger).
La fondation a mis à profit cette occasion pour décerner son prix au professeur Mahmoud Boudarène, auteur d'un ouvrage intitulé "Le stress : entre bien-être et souffrance" paru en 2005. M. Boudarène cumule plusieurs diplômes universitaires en psychiatrie, neuropsychologie clinique et en sciences biomédicales. En juin 2000, il a obtenu son doctorat en sciences biomédicales à l'université de Liège (Belgique). Il a également contribué à plusieurs études sur le stress par des méthodes biologiques, neurophysiologiques et psychologiques

El Moudjahid
15 juin 2005

La France en Algérie : les grands axes d'un renouveau

Depuis bientôt trois ans, les signes du renouveau de la coopération franco-algérienne se sont multipliés : réouvertures des Centres Culturels Français d'Annaba et d'Oran (200 ) après celui d'Alger (en 2000), ouverture du Lycée Alexandre Dumas d'Alger ( 2002), énorme succès de l'Année de l'Algérie en France (2003), création de nouveaux outils de coopération ( Fonds de Solidarité Prioritaire, Haut-Conseil franco-algérien Universitaire et de Recherche...), signature de nouveaux accords de coopération, dynamisation de la coopération décentralisée (jumelage entre les villes d'Oran et Bordeaux en 2003).
Cette politique a été affirmée et réaffirmée par les dirigeants des deux pays, ainsi lors de la visite d'Etat en Algérie du président Jacques Chirac (mars 2003) et à chacune des visites ministérielles françaises qui l'ont précédées ou suivies.

Aider les politiques de réforme

1) Enseignement et formation.

  • Dans l'enseignement ( ainsi par l'appui au secteur des Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Education – TICE - ou par la formation permanente et continue des éducateurs.
  • Dans la formation professionnelle ( mise en œuvre d'un FSP " Pilotage et Ingénierie de la formation professionnelle ").

2) Université et recherche.

  • Appui aux formations de haut niveau grâce au programme boursier franco-algérien et aux projets de coopération associant centres et laboratoires de recherche des deux pays.
  • Soutien à la maîtrise de la langue française comme outil de savoir et de connaissance.
  • Création d'un Haut-Conseil franco-algérien universitaire et de recherche prenant en compte les 170 accords existant entre établissements des deux pays et donnant un nouveau contenu à leurs relations.
  • Développement de la coopération avec les grands organismes de recherche français : CNRS, IRD, INSERM, INRA ainsi qu'en Sciences Humaines et Sociales avec la Maison des Sciences de l'Homme à Paris, l'IREMAM etc.

10 et 11 décembre au CHU Frantz Fanon de Blida

Le CHU Frantz FANON de Blida a soutenu l'idée d'une rencontre de professionnels de la santé mentale afin que ceux ci débattent des pratiques extra-hospitalières en psychiatrie pour tenter de mettre en adéquation nos textes avec nos pratiques tout en tirant profit des expériences d'ailleurs.

Un dispositif de soin, de part les moyens mis en place, le personnel qui y active et les règles de son fonctionnement est déterminant dans la qualité des soins prodigués et dans la pérennité du système. Les structures de soins en psychiatrie sont passées du système asilaire, aujourd'hui dépassé, à des formes plus élaborées qui se cherchent encore dans notre pays.

Lire la suite...