Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

Communiqué de Presse Congrès Oran 2012

Communique de presse

Nous avons le plaisir de vous informer de la tenue du congrès de la Société Franco-Algérienne de Psychiatrie au Sheraton d’Oran les 9 et 10 novembre 2012.

Ce congrès organisé en partenariat avec la Société Médico-Psychologique Algérienne et l’Association Française de Psychiatrie Biologique et de Neuropsychopharmacologie et avec le soutien de la Faculté de Médecine d’Oran et de l’Association des Psychiatres d’Oran, aura pour thème : Suicide, Addictions, Santé et Populations.

Il rassemblera des chercheurs et des spécialistes reconnus dans le traitement et la prise en charge des conduites suicidaires et des addictions, deux problèmes majeurs de santé publique.

Les conduites suicidaires et les addictions entretiennent des liens très étroits. Ils représentent également des conduites fréquemment associées auxquelles les cliniciens sont quotidiennement confrontés. Elles constituent sur le plan de la santé des populations des préoccupations essentielles. La lutte contre ces deux fléaux ne peut se faire qu'à travers de véritables politiques de santé publique.

L’apparition du suicide en Algérie comme préoccupation de santé publique est récente. Il reste encore difficile d’en évaluer l’ampleur (seule une cinquante de pays dans le monde disposent de chiffres fiables), alors qu’en France on compte plus de 10 500 morts par an par suicide.

De nombreuses hypothèses ont été développées pour expliquer le phénomène en Algérie mais aucune n’est entièrement satisfaisante. Beaucoup de recherche demeure encore nécessaire avec la nécessité de mise en place d’équipes pluridisciplinaires de recherche en suicidologie. La nécessité également d’un Observatoire National du suicide se fait de plus en plus pressante.

Deux pays, deux situations, deux réponses différentes ?

Considérée longtemps comme zone de transit, l'Algérie se transforme progressivement en espace de consommation de drogues alors que la France est depuis longtemps confrontée au phénomène et que récemment encore, le débat sur la dépénalisation du cannabis vient d’être relancé.

Le phénomène des drogues et des addictions ne cesse d’augmenter de manière parfois inquiétante en Algérie et concerne des produits qui, jusque là, relevaient d’un usage marginal. La cocaïne, l’héroïne et le crack sont les nouvelles substances dangereuses que les narcotrafiquants tentent d’introduire sur le marché algérien. De nombreux chiffres régulièrement publiés démontrent l’ampleur du phénomène et il ne se passe pas un jour sans que les forces de l’ordre n’annoncent des saisies de quantités importantes de drogues. Le phénomène semble toucher également les femmes. Selon les services de la Gendarmerie Nationale, certaines tranches d'âges et professions sont impliquées dans les affaires de stupéfiants. Elles concernent notamment les plus de 40 ans en plus de celles des beaucoup moins jeunes et des catégories sociales telles que salariées, étudiants, professions libérales, ... Une étude menée il y a quatre ans sur un échantillon de 500 élèves du secondaires révélait déjà que 45% d'entre eux avaient touché à la drogue.

La consommation de drogues et le suicide sont certainement le reflet d'une société et sont considérés comme des indicateurs de santé mais ces comportements ne cessent de s’amplifier et constituent un véritable défi pour le politique, le juridique, le chercheur et le soignant. De nombreux pays ont développé l’enseignement et la recherche en Addictologie et en Suicidologie et se sont dotés d'institutions et de structures dédiées à la lutte contre les drogues et la toxicomanie et à la prévention du suicide. Aucun enseignement universitaire spécifique en Addictologie ou en Suicidologie n’est encore dispensé en Algérie alors que ces phénomènes sont de plus en plus préoccupants.

Ce Congrès aura pour objectif de contribuer à la réflexion sur ces sujets et à la mise en place de recommandations destinées aux soignants, médecins, psychologues, travailleurs sociaux et politiques.

La SFAP organise un congrès annuel qui se déroule alternativement en France et en Algérie, afin de permettre des échanges entre médecins et soignants des deux pays et de contribuer à l’établissement de réseaux et de liens entre les équipes des deux pays.

Dr Mohammed Taleb

Les journalistes sont les bienvenus sur place : pré-inscription préalable auprès de  :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour informations, prendre conatact avec le Dr Mohammed Taleb, Président de la SFAP, par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Site du congrès : www.sfapsy.com