Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

Les troubles du comportement alimentaire en pré et post chirurgie bariatrique

Conférence du Dr TALEB Mohammed

Université de Bejaia

Vendredi 17 février 2017

http://webtv.univ-bejaia.dz/index.php/2017/02/conference-du-dr-taleb-mohammed/

LA PSYCHIATRIE AUJOURD’HUI

35 ÈME CONGRÈS FRANCO-MAGHRÉBIN DE PSYCHIATRIE

Date : 13 et 14 octobre 2016
Lieu : Hôtel Sheraton, Oran, Algérie
Thème : La psychiatrie aujourd’hui
Présidente du Congrès : Pr Dalila BENMESSAOUD

Programme

La dépression sous sa définition nouvelle , au cœur d’un colloque médical tenu à l’hôtel Eden à Sidi Bel Abbes

http://echosdesidibelabbes.info/?p=18681

Premier ouvrage algérien sur la dépression

L’ouvrage en question se veut une synthèse des connaissances actuelles sur la dépression.

Ce travail est destiné à tous les médecins et étudiants en médecine, aux psychologues, aux infirmières et à toute personne s’intéressant aux problèmes de santé mentale, indique le Pr Mohammed Taleb, coordinateur de l’ouvrage et président de la Société algéro-française de psychiatrie. Il explique que la dépression est l’expression d’un dysfonctionnement cérébral lié aux interactions entre le cerveau et son environnement. «Cet ouvrage est un projet ambitieux et nécessaire eu égard à la prévalence de cette maladie.


 

Elle constitue un problème de santé publique majeur, notamment à travers tous les dommages qu’elle génère comme les absences au travail, les difficultés à assumer les tâches domestiques et familiales les plus usuelles», note en préface le Pr Amine Benyamina. Le Pr Taleb signale en introduction que la dépression est un trouble psychiatrique  touchant 350 millions de personnes dans le monde. «Si la dépression peut survenir à tout instant de l’existence, son incidence est par contre à son maximum dans les classes d’âge moyennes. En dehors du suicide, la dépression a une influence considérable sur la mortalité en raison des conséquences négatives qu’elle peut avoir sur l’évolution des troubles somatiques.» Les troubles dépressifs représentent, signale-t-il, un problème majeur de santé publique. Leurs coûts directs ou indirects sont comparables à ceux d’autres pathologies considérées comme graves. «Il a été estimé par exemple que le nombre de jours de travail perdus en raison de la dépression dépasse la plupart de ceux causés par les autres affections.

Cela peut correspondre à plus de 60% du coût total lié à la maladie et peut représenter une proportion considérable du PIB», a-t-il souligné et de signaler que les futures recherches sur les coûts totaux de la dépression doivent pouvoir tenir compte également de la morbidité avec diverses autres maladies et la dégradation de la qualité de vie éprouvée par les malades. 

Djamila Kourta

http://www.elwatan.com/hebdo/sante/premier-ouvrage-algerien-sur-la-depression-08-05-2016-320392_156.php