L'appel au psychiatre dans les services médico-chirurgicaux du CHU de Constantine

1989

B. BENSMAIL, Y. MERDJI,  N. BENLATRECHE,  Clinique de Psychiatrie et de Psychologie Médicale du CHU de Constantine, 25000 CONSTANTINE (Algérie)

Objectifs

Evaluer et apprécier le type de demandes en soins psychiatriques en émanant des services médico-chirurgicaux du CHU de Constantine.
Identifier les services les plus demandeurs et les motivations réelles des appels.
Organiser et développer la psychiatrie de liaison au CHU de Constantine.

Méthodologie

Enquête portant sur les appels inter-services réceptionnés par le Médecin de garde de la Clinique de Psychiatrie et provenant des divers services médico-chirurgicaux du CHU de Constantine.
Durée : 01 année (avril 1988 - avril 1989).
Fiche-questionnaire de 14 items.
67 appels enregistrés concernant 62 malades (05 patients ayant été revus une seconde fois).

Résultats

Taux de demandes infime : en moyenne 1,3 appels / semaine pour un CHU comptant 25 services d'hospitalisation, plus de 1600 lits et près de 60.000 admissions / an.
Paradoxalement, les services qui sollicitent le moins l'aide du Psychiatre sont ceux où précisément les répercussions psychologiques et psychiatriques sont le plus fréquemment observées : Pédiatrie, Dermatologie, Cancérologie, Pneumophtysiologie, ...
A travers l'appel, c'est souvent le transfert en Psychiatrie d'un patient qui perturbe peu ou prou la discipline interne du service qui est implicitement recherchée.

Mots-clefs

Psychiatrie de Liaison - Services médico-chirurgicaux - Confrontation Psychiatre-Somaticien

Publications

Comptes rendus du Congrès de Psychiatrie et de Neurologie de Langue Française, LXXXVIIe session, Montréal, 3-9 juillet 1989, 277-288, Ed. Masson.