Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

L'organicité en milieu psychiatrique

1993

Y. MERDJI,  A. KHODJA, K. BENSMAIL, R. MANAMANI, M.L. BENKARA-MOSTEFA, B. BENSMAIL, Clinique de Psychiatrie et de Psychologie Médicale du CHU de Constantine, 25000 CONSTANTINE (Algérie)

Objectifs

Donner un aperçu sur la nature de la pathologie organique, observée en milieu psychiatrique.
Apprécier la qualité de la prise en charge des malades mentaux présentant une affection somatique grave, par les services médico-chirurgicaux d'accueil.

Méthodologie

27 patients, hospitalisés ê la clinique de Psychiatrie et de Psychologie Médicale du CHU de Constantine, puis transférés entre le 01/01/91 et le 31/12/92 (période de 2 années) vers un service médico-chirurgical sont étudiés sur la base :

  • des registres de mouvements des malades (entrants, sortants, évacués, transférés, décédés),
  • des dossiers médicaux (service de Psychiatrie, service d'accueil),
  • et d'une fiche de renseignements cliniques standard (20 items).

Résultats

Signes d'appel organiques (à l'admission en Psychiatrie) : présents chez 20 malades, absents ou méconnus chez 07 patients.
Services d'accueil les plus sollicités : médecine interne, réanimation médicale, maladies infectieuses.
Affections organiques les plus fréquentes : insuffisance cardiaque, diabète compliqué, épilepsie avec signes de localisation, traumatismes.
Evolution à court terme : 05 sortants, 19 retransférés en Psychiatrie, 03 décédés (encéphalite cérébrale, tumeur cérébrale, hématome sous-dural consécutif à une TS).
La célérité dans la prise en charge dépend plus de rapports "personnalisés" que d'un schéma organisationnel institué.

Mots-clefs

Organicité - Transfert - Services médico-chirurgicaux - Prise en charge