Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

634 schizophrènes, 6 ans après

1994

Y. MERDJI, M. TOUARI, B. BENSMAIL, Clinique de Psychiatrie et de Psychologie Médicale, CHU de Constantine, 25000 CONSTANTINE (Algérie)

Objectifs

Il s'agit d'apprécier le devenir clinique et psycho-social, à moyen terme, d'une population de schizophrènes, diagnostiqués selon le DSM III-R, hospitalisés en 1988 à la Clinique de Psychiatrie et de Psychologie Médicale du CHU de Constantine.
Pour les sujets ayant mal évolué, on s'efforcera, autant que possible, d'identifier les facteurs de mauvais pronostic.

Méthodologie

634 schizophrènes, adultes des 2 sexes, diagnostiqués selon le DSM III-R et hospitalisés entre le 1er janvier 1988 et le 31 décembre 1988 à la Clinique de Psychiatrie du CHU de Constantine, ont été inclus dans une enquête épidémiologique longitudinale et prospective, entrant dans le cadre d'un projet de recherche sur l'évolution des psychoses.
Un questionnaire standard informatisé comportant 26 items est, après validation, exploité par la même équipe, en 1988, à l'inclusion, et en 1994, lors du contrôle des patients.
La fréquence des réadmissions, dans la même structure d'accueil, entre 1989 et 1994 a été particulièrement étudiée.

Résultats

Sur les 634 schizophrènes initialement examinés : 60% sont, soit en traitement ambulatoire, soit considérés comme "perdus de vue" ; 40% ont été réadmis, au moins 1 fois (dont 7,7% l'ont été 4 fois et plus) ; par ailleurs 1,7% de sujets (11 cas) sont décédés, dont le tiers environ (4 cas) par suicide.

Mots-clefs

Schizophrènes - Evolution - Réadmissions

Publications

MERDJI Y, TOUARI M, BENSMAIL B. 634 Schizophrènes, six ans après. Congrès de Psychiatrie et de Neurologie de Langue Française - LXXXXIIe Session - Toulouse, 13-17 juin 1994, comptes rendus à paraÎtre, Ed. Masson