Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

L'urgence en psychiatrie

1992

B. BENSMAIL, Y. MERDJI, M. TOUARI, K. BENSMAIL, A. SAIDI, B. LARABA,  Clinique de Psychiatrie et de Psychologie Médicale du CHU de Constantine, 25000 CONSTANTINE (Algérie)

Objectifs

Etudier les caractéristiques de l'urgence psychiatrique. Apprécier son taux par rapport à l'urgence médicale. Définir le profil-type du patient présentant une urgence psychiatrique.

Méthodologie

Enquête épidémiologique réalisée à la Clinique de Psychiatrie et de Psychologie Médicale du CHU de Constantine du 1er octobre 1991 au 30 avril 1992, sur la base d'un questionnaire informatisé comprenant 23 items. 2 lots de sujets sont particulièrement étudiés : - ceux présentés à l'unité d'Urgences psychiatriques du CHU (664 cas), - et ceux admis en Réanimation Médicale pour tentative de suicide (116 cas).

Résultats

Les Urgences psychiatriques au CHU de Constantine représentent 15% de la totalité des Urgences Médicales. L'urgence psychiatrique se manifeste, le plus souvent, par un état d'agitation psycho-motrice, chez une personne présentant des troubles psychotiques (71%), ou plus rarement des troubles affectifs (11%), anxieux (9%), ou mentaux organiques (6%). Mieux prendre en charge l'urgence psychiatrique, c'est aussi améliorer et humaniser les conditions de transport et l'accueil du malade et privilégier l'intervention pluridisciplinaire.

Mots-clefs

Urgences psychiatriques

Publications

Comptes rendus du Congrès de Psychiatrie et de Neurologie de Langue Française, LXXXXe Session, Saint-Etienne, 1992, 464-479, Ed. Masson.

Approche épidémiologique des psychoses à travers l'Est Algérien

1990

Y. MERDJI Clinique de Psychiatrie et de Psychologie Médicale, CHU de Constantine, 25000 CONSTANTINE (Algérie)

Objectifs

Définir le profil épidémiologique général des Psychotiques hospitalisés en donnant un aperçu sur leur distribution quantitative, en fonction de critères diagnostiques, anamnestiques, cliniques, psycho-sociaux, ...
Apprécier, si possible, les possibilités évolutives, observées à court et à moyen terme.
Rechercher s'il existe des critères discriminants pouvant préjuger du devenir clinique des sujets.
Juger si certains paramètres sont suffisamment fiables pour apprécier l'adaptation psycho-sociale.

Méthodologie

Enquête épidémiologique descriptive, à la fois rétrospective et prospective, portant sur les psychotiques (DSM III-R), adultes des 2 sexes, hospitalisés entre le 1er janvier 1988 et le 31 décembre 1988 à la Clinique de Psychiatrie et de Psychologie Médicale du CHU de Constantine.
Les variables anamnestiques, cliniques, diagnostiques, psycho-sociales et évolutives concernant les 734 psychotiques inclus sont reportées sur une fiche-questionnaire standard de 26 items et traitées par informatique.

Résultats

Sexe-ratio : 3 hommes pour 1 femme.
Près de 75% des sujets sont âgés de moins de 40 ans, seuls 13 patients ont plus de 60 ans.
84% de schizophrénies, 10% de troubles schizophréniformes et 4% de troubles délirants.
Les débuts de psychose d'allure thymique, surtout maniforme, sont plus fréquents chez les femmes.
Les dyskinésies tardives invalidantes sont exceptionnelles.
Le suicide est rare (4 cas).
Dans 65% adaptation bonne ou moyenne, dans 35% médiocre ou mauvaise.

Mots-clefs

Psychoses - Evolution - Facteurs de Risque - Pronostic

Publications

Thèse de Doctorat en Sciences Médicales, Département de Médecine, Constantine, 1990, 265 p.

Profil épidémiologique des urgences psychiatriques

1990

M. BOUDEF, D. GHOUMA, S. BENNOUA, Serv. Hospitalo-Universitaire de Psychiatrie, Hôpital Psychiatrique Razi, 23000 ANNABA (Algérie), Tél 84.97.50

Objectifs

L'objectif principal de l'étude est de décrire un échantillon de consultants au niveau de l'unité Urgences de l'Hôpital psychiatrique de Annaba.

Méthodologie

L'étude est de type prospective. Tous les patients examinés au niveau des urgences par le médecin psychiatre de garde durant une période de 03 mois (allant du 10/01/90 au 10/04/90) ont été inclus dans l'échantillon. Pour chaque patient l'enquêteur remplit un questionnaire fermé mentionnant les différents paramètres : socio-démographiques, cliniques et thérapeutiques.

Résultats

Le profil de l'urgence psychiatrique à Annaba se présente comme suit : - 69% de sexe masculin, - 70% âgés entre 20 et 40 ans, - plus de 50% viennent de la ville siège de l'hôpital, - 72% viennent accompagnés par des parents, - 68% empruntent le taxi ou le bus pour arriver à l'hôpital, - 78% consultent le jour, - 62% sont des anciens malades, - 56% présentent un accès psychotique, - le motif le plus fréquent est l'état d'agitation.

Mots-clefs

Urgences psychiatriques - Etude prospective

Publications

BOUDEF M, GHOUMA D, BENNOUA S. Les urgences psychiatriques : Profil épidémiologique. Revue santé plus, 1992, 15.

Evaluation quantitative de la dépression chez le sujet âgé en milieu institutionnel algérien (Etude cas-témoin)

1990

M. BOUDEF, D. GHOUMA, S. BENNOUA, Serv. Hospitalo-Universitaire de Psychiatrie, Hôpital Psychiatrique Razi, 23000 ANNABA (Algérie), Tél 84.97.50

Objectifs

Le but de l'étude est d'évaluer le vécu dépressif chez le sujet âgé en placement dans une institution, comparativement au sujet âgé vivant en milieu familial.

Méthodologie

La population étudiée est composée de 85 sujets placés dans l'une des deux institutions pour personnes âgées que compte la ville d'Annaba. L'ensemble des patients inclus (N=85) ont subi un entretien clinique mené par l'un de nous. Une évaluation à l'aide de l'échelle MADRS a été effectuée. La population témoin a été recrutée dans les lieux de rencontres habituels des personnes âgées, et particulièrement les mosquées. Les deux populations sont appariées selon l'âge et le sexe (N=50). La même démarche d'évaluation a été appliquée pour elles deux.

Résultats

L'analyse globale des résultats à la MADRS a montré un score global moyen, supérieur chez les sujets placés en institutions. La différence est significative à p = 0,01.

Mots-clefs

Dépression - Sujet âgé - Evaluation - Algérie - MADRS