Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

Jeune Afrique : symposium international sur le suicide en Algérie

C'est à l'initiative de l'Association algérienne des psychiatres d'exercice privé (AAPEP), en collaboration avec le Société algérienne de psychiatrie et la Société franco-algérienne de psychiatrie que le 1er Symposium international sur le suicide aura lieu ce jeudi à l'hôtel El Aurassi. Phénomène incontrôlable, le suicide dans notre pays a pris une ampleur alarmante ces dernières années. Des centaines de personnes décèdent chaque année et des milliers d'autres sont sauvées in extremis. Les quelques études faites par des spécialistes qui ont suivi l'évolution de ce fléau (sociologues, psychiatres, médecins) n'arrivent toujours pas à analyser les véritables raisons qui entraînent un geste aussi extrême que le suicide. Reste que le chômage, la dégradation du niveau de vie des Algériens, la dépression et l'absence d'alternatives sont entre autres les fléaux sociaux qui poussent des milliers de personnes à mettre ou à vouloir mettre un terme à leur vie. Si toutefois nous n'avons pas les chiffres exacts du nombre des suicidaires par an, il n'en demeure pas moins que les psychiatres s'inquiètent aujourd'hui plus qu'avant de la gravité du phénomène et de sa progression remarquable. Le symposium aura ainsi à débattre de cette question sous différents aspects. Des spécialistes algériens, français, suisses, tunisiens et marocains essayeront de traiter de plusieurs thèmes relatifs au suicide : «L'épidémiologie du suicide», «La prise en charge du suicidant», «L'intervention en cas de crise de suicide» et «Attitudes thérapeutiques à suivre par les spécialistes face à des risques suicidaires».

Rosa Mansouri
Le Matin
02 février 2004