Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

27 tentatives de suicide en 15 jours

Selon des sources médicales proches du service des urgences de l'hôpital d'Oran et celui de la médecine légale, les personnes qui ont tenté de mettre un terme à leur vie sont assez nombreuses à Oran et les chiffres sont en perpétuelle croissance.
Au service des UMC, on avance pour le premier trimestre de l'année 2006 près de 145 tentatives de suicide et 27 cas pour les deux premières semaines d'août. Les personnes concernées sont de tous âges, même si l'on enregistre une prédominance chez les moins de trente ans. De l'avis d'un médecin, beaucoup parmi ces victimes gardent de graves séquelles et, faute de prise en charge psychologique, beaucoup peuvent récidiver. Toujours selon la même source, ces malades, face à un problème qu'il n'arrive pas à résoudre, se retrouvent le plus souvent seuls. On les a vus, une fois les premiers soins reçus, repartir seuls, noyés dans une infinie mélancolie.
Qu'en est-il d'eux, s'interrogera un médecin? Surtout lorsqu'il s'agit d'adolescents connaissant leur vulnérabilité et les problèmes dans lesquels ils se débattent. D'un autre côté et au niveau du service de médecine légale, le nombre de dépouilles enregistrées pour suicide va en croissant. Pour cette même période, ce sont 12 femmes qui ont été comptées parmi les suicidés. Selon des sources de ce service, les moyens utilisés sont différents. Si chez les femmes ce sont les produits caustiques ou les barbituriques qui sont le plus souvent utilisés, chez les hommes, c'est la prédominance de la pendaison et de la défénestration. Quant aux causes, elles sont multiples et différentes. Chez les adolescents, ce sont surtout les échecs scolaires et les déceptions sentimentales. Alors que chez les plus âgés, c'est plutôt les problèmes d'ordre sociaux. Personne n'oubliera ce père de famille qui, ne parvenant pas à assurer son gagne-pain mettra fin à ses problèmes en mettant fin à sa vie.

H.Y.
La voix de l'Oranie
26 août 2006